Serge Peeters

par Gremlins
gremlinscreation

L’histoire de Serge Peeters est évidemment liée avec l’historique du club (voir l’histoire du club) puisqu’il crée le club en 1990.

Bien aidé par ses parents, Serge n’est pas le genre à faire les choses à moitié, s’il a créé un club ce n’est pas pour le voir végéter dans les profondeurs des classements et l’anonymat. Rapidement, il a une ambition, monter une équipe en Nationale ! Passé maitre dans la négociation des transferts, il y arrive en composant une équipe autour de Serge Goffart avec Christophe Merveille, Claude Dantrou et Christophe Claessens.

Cette équipe évoluera jusqu’en Nationale 2, niveau plus jamais atteint depuis.

Les équipes inférieures ne sont pas négligées, plusieurs jeunes se sont formés, petit à petit un esprit « Gremlins «  se crée, des joueurs progressent, et après la réforme des transferts quand l’équipe A redescend, une relève pointe le nez.

Avec Serge, les compos d’équipe sont étudiées, si une équipe a une ambition, elle sera renforcée parfois plus qu’il n’en faut pour assurer le résultat. Et les résultats suivent … Le club y gagne une réputation de club avec lequel il faut compter. Pour obtenir cela, les joueurs doivent accepter de jouer le jeu, la plupart le comprenne, les autres …

Mais Serge est aussi un joueur. A la table son caractère entier peut déstabiliser un adversaire. Adepte du picot long, en revers, on l’a vu en faire enrager plus d’un. Balle bien taillée du picot qui inévitablement va remonter un rien trop haut, et là boum Serge vous attend avec son coup droit puissant. Et pire, aux moments stratégiques, un petit service du picot déposé derrière le filet, 9 fois sur 10 l’adversaire fait la faute et peut ravaler ses ambitions.

Serge fut un bon série C, joueur de D2, il pouvait dépanner très honorablement en D1, division ou son picot devenait déjà moins efficace.

A partir de 2008, après la remise du club, et une parenthèse à Royal 1865, Serge est revenu au Gremlins pour jouer épisodiquement. Parfois il vient taper la balle au club lors d’une visite surprise, avec un de ses nombreux enfants. Les portes du club lui sont toujours ouvertes.

Accaparé par ses occupations professionnelles et familiales, il a tourné la page du tennis de table et n’est plus affilié depuis la saison dernière.

Novembre 2020 – Jean-Luc Mazy

0 commentaire
0

Encore un peu de lecture

Laisser un commentaire